Boucherie : quelles sont les pièces de viandes méconnues de leurs clients ?

Publié le : 30 juin 20213 mins de lecture

Quand on fait un tour chez notre boucherie, on ne cite que ce que nous connaissons déjà assez bien. Du coup, tout le monde commande des filets, romstecks, les côtes ou entrecôtes sans jamais penser à découvrir d’autres morceaux de viande. Il est peut-être temps de briser le rituel et d’essayer de connaître les autres pièces de viande qui méritent d’être découvertes pour un plat plus élaboré et de nouveaux goûts au rendez-vous.

L’araignée

C’est un nom très méconnu de la viande. Pourtant, c’est un des meilleurs morceaux avec une saveur exquise. L’araignée est un morceau très tendre qui se situe au niveau du bassin de l’animal. Sa saveur est très subtile et très appréciée par les connaisseurs de viande. Son poids total ne fait que 600 gr par animal, elle se fait rare donc et alors les bouchers les réservent pour leurs clients particuliers.   

La hampe

C’est une viande à longue fibre, bien juteuse et très savoureuse. Elle est très appréciée des amateurs de viande. Elle se consomme souvent grillée ou poêlée, avec du sel et un peu de poivre. Des filaments de graisse parcourent sa chair et lui donnent la saveur tant appréciée par les amateurs de viande. Elle est très utilisée pour faire un steak saignant à la perfection.

La hampe est située près de l’onglet et est aussi très rare. Elle n’est pas alors commercialisée en grandes surfaces, mais proposée par les tripiers. De plus, elle est difficile à préparer, car elle nécessite un travail important de la part d’un boucher, elle est difficile à détailler et est présente en quantité restreinte sur l’animal. 

La bavette d’aloyau

C’est une viande très tendre et très juteuse. Ces qualités en font d’elle un morceau excellent pour être grillées. Elle est facile à cuisiner et conserve toujours ses sucs pendant la cuisson. Ce qui fait d’elle le morceau le plus prisé des restaurants pour les grillades. La bavette d’aloyau est un muscle de l’abdomen de l’animal. Elle pèse entre 2 à 3 kilos dont sa forme ressemble à la bavette d’un nourrissant.

Ces trois morceaux appartiennent à la catégorie des pièces de viande à fibres longues. Ils sont très appréciés des amateurs de viande, car ils sont très juteux et ont des saveurs particulières. On les appelle souvent les morceaux de boucher, car celui-ci les réserve aux connaisseurs. Ils constituent des produits rares que l’on ne trouve pas dans les supermarchés et qui ne sont donc pas connus du grand public.

Plan du site